Imprimer
Affichages : 761

 

L’UNSA était représentée par Émilie CERISIER, Martine HARNICHARD, Gwendoline PROSPER et Nicolas MARTEL.

 

L’objectif de ce groupe de travail était d’aborder la question du baromètre social et d’examiner le questionnaire proposé qui sera envoyé aux agents, mais également d’examiner le questionnaire sur le télétravail qui sera aussi envoyé aux agents prochainement. Concernant ce dernier, un groupe de travail pour une enquête spécifique à l’enseignement agricole sera mis en place.


Baromètre social
Le cabinet BVA est venu présenter la méthodologie ainsi que le calendrier de ce deuxième baromètre social du ministère en charge de l’agriculture. Le lien pour le questionnaire du baromètre social sera transmis à l’ensemble des agents entre le 5 octobre et le 6 novembre soit pendant 4 semaines.

Ce questionnaire est destiné aux agents des DRAAF, DAAF, Administration Centrale, DTOM, enseignement technique public et privé, enseignement supérieur, hors agents des DDI qui auront leur propre baromètre social.

Le premier baromètre avait eu lieu en 2017. Il est important de retrouver le même format pour le questionnaire afin de pouvoir comparer les résultats d’une campagne de recueil à l’autre.
Ce questionnaire intégrera les enjeux de la labellisation AFNOR en cours sur la discrimination et l’égalité femme/homme au MAA.

Il intégrera également les enjeux de la crise sanitaire que nous traversons.

Les objectifs de ce baromètre sont :


La question de l’accessibilité numérique a été évoquée ainsi que la réglementation RGPD.

Une annexe spéciale « ressenti crise Covid » sera ajoutée exceptionnellement cette année.

L’UNSA a soulevé le problème de la fiabilité de la base des adresses mails des agents et de la nécessité de le remettre à jour afin d’éviter les rejets. L’adresse mail permettant l’identification unique pour la réponse au questionnaire, si elle est erronée, d’une part des agents ne la recevront pas et d’autre part le lien ne fonctionnera pas. Le taux de réponse en sera altéré.

Pour l’UNSA le baromètre social est un outil indispensable de données dans le temps. Cela permet d’avoir une photographie à un instant T des unités de travail et du ressenti des agents, mais pour qu’il soit efficace il est indispensable que le plus grand nombre d’agents y participent.


Questionnaire télétravail
Ce questionnaire fait suite au recours au télétravail conséquence de l’état d’urgence décrété par le gouvernement en Mars 2020. Le décret du 05 mai 2020 permettant le recours ponctuel au télétravail doit être décliné au niveau ministériel. Pour se faire, le ministère met en place un retour d’expérience sur la mise en oeuvre du télétravail durant l’état d’urgence, qui permettra de faire évoluer les pratiques dans notre ministère.

Contrairement au baromètre social ce questionnaire sera transmis aux agents des DDI mais il y aura un questionnaire spécial enseignement agricole et enseignement supérieur qui sera envoyé plutôt en septembre.

Ce document sera envoyé aux agents hors enseignement pendant la période de l’été, pour alimenter un groupe de travail en septembre et modifier la circulaire télétravail du MAA avant la fin de l’année, en prévision de la prochaine campagne de télétravail.

Il est composé de 3 parties : La caractérisation des personnels, l’expérience vécue pendant la crise ainsi que son ressenti et les perspectives d’amélioration pour le futur. Un volet supplémentaire est consacré à l’encadrement.

Pour l'UNSA, il est indispensable que le plus grand nombre d’agents répondent à ce questionnaire. Car les résultats seront particulièrement regardés pour l’élaboration de nouvelles modalités de télétravail qui figureront à la nouvelle circulaire sur le télétravail au MAA.
Au-delà de la question de la circulaire sur le télétravail, le questionnaire est une première étape de bilan de la crise COVID-19 mais il doit être accompagné d’un bilan plus complet. Un retour
d’expérience au travers d’un groupe de travail RETEX, reprendra l’absence des PCA dans certaines structures, les difficultés d’approvisionnement des équipements de sécurité (masques, gel hydroalcoolique, visière…), les mesures de distanciation, etc… et devra être réalisé d’ici la fin d’année.