Imprimer
Affichages : 358

Logo UNSA FP  GT SGCD - 18 mars 2021 Logo UNSA AAF 2019


Comité de suivi des SGCD : remettre l’humain au cœur des sujets !

 
Télécharge le compte-rendu ICI


Un comité de suivi des Secrétariats Généraux Communs Départementaux (SGCD) s’est réuni ce jeudi 18 mars 2021.

Malheureusement, suite au report de la réunion du 11 février dernier, la plupart des chiffres présentés, datant de début février, n’ont pas été mis à jour. Le nombre de contrats de service est en légère évolution avec 51 contrats signés à ce jour, ce qui demeure encore très insuffisant. Il est rappelé par le Ministère de l’Intérieur (MI) que ces contrats doivent faire l’objet d’une présentation pour information aux comités techniques locaux.

 

L’UNSA souligne que cette obligation résulte d’une demande réitérée des organisations syndicales.

L’UNSA a rappelé que ces nouveaux services ont du mal à se mettre en route et que le temps de rodage devient long et complique la relation entre les structures concernées.

Beaucoup de problèmes sont encore à résoudre :

La liste exhaustive est trop longue pour être énumérée.

Malgré le report du calendrier, beaucoup de questions n’ont pas été anticipées.
Pourtant, l’UNSA alerte depuis l’origine du projet de création des SGC sur tous ces sujets pour lesquels elle demandait une anticipation. Elle n’a pas été entendue et aujourd’hui le constat est saisissant : Les agents font ce qu’ils peuvent avec les moyens/matériels alloués. Beaucoup sont en souffrance, soumis à des risques psycho-sociaux et victimes de la précipitation imposée par l’administration. Celle-ci doit apporter d’urgence des réponses à tous les dysfonctionnements constatés, au risque de voir exploser la situation et s’écrouler les SGCD.

 

Pour illustrer ce malaise, l’UNSA a demandé la communication des chiffres des demandes agents faisant valoir leur droit au retour, d’ores et déjà et dans les prochains mois. Elle a rappelé l’attention toute particulière à avoir sur la mise en place effective de référents de proximité. De même, l’UNSA insiste sur la formation de tous les personnels des SGCD.

Dans dix jours, la création des DDETS-PP interviendra et apportera son lot supplémentaire de difficultés à résoudre. L’armement des SGCD par les UD DIRECCTE est plus faible que prévu. Cela ne va qu’amplifier les difficultés. La cible des ETP ne sera pas atteinte et donc un nouveau manque de compétences et d’expertises s’ajoutera à une situation déjà plus qu’alarmante.

Pour l’UNSA, il est plus que temps de se recentrer sur l’humain pour faire face à cette déshumanisation croissante et prendre en compte les conditions de travail des agents.


Enfin, l’UNSA a demandé à nouveau que des comités locaux de suivis des SGC dans les départements soient installés pour travailler au plus près du terrain.